Installation du Conseil Municipal : la déclaration d’Emmanuel Dupit

Lors de la séance d’installation du conseil municipal du 25 mai dernier, qui a vu la réélection de M. de Longevialle comme maire de Gleizé, Emmanuel Dupit, au nom du groupe Gleizé Renouveau, a fait la déclaration suivante :

Monsieur le Maire,

Mesdames et Messieurs les adjoints,

Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux,

Ce premier conseil municipal de la mandature issue des élections du 15 mars dernier se déroule dans un contexte inédit, celui d’une crise sanitaire sans précédent qui a touché l’ensemble de la planète et n’a pas épargné notre commune.

Je tiens tout d’abord à vous remercier au nom de notre groupe pour votre gestion de cette crise, durant laquelle vous avez pris les mesures qui s’imposaient, que ce soit pour faire respecter l’interdiction des rassemblements, pour assurer la continuité du service public ou pour venir en aide aux plus fragiles.

Je tiens également à remercier les agents des différents services municipaux qui ont assuré la mise en œuvre de ces mesures, par leur mobilisation exemplaire. Qu’ils trouvent ici l’expression de notre gratitude.

Nous regrettons cependant de ne pas avoir été plus étroitement associés à cette gestion, malgré la proposition que nous vous avons faite dès les premiers jours qui ont suivi l’annonce des mesures de confinement. Nous aurions par exemple apprécié d’être plus régulièrement informés et consultés par le biais de conférences téléphoniques ou de visioconférences, voire par des courriels plus fréquents, comme cela s’est fait dans les communes voisines.

En ce début de mandature, c’est un groupe d’opposition profondément renouvelé et caractérisé par la diversité que j’ai l’honneur de représenter. Le groupe Gleizé Renouveau souhaite exprimer sa volonté d’œuvrer à la gestion municipale de façon constructive, dans un esprit de respect mutuel, conformément à l’objectif de bien commun qu’il a porté durant la campagne électorale. Nous serons donc une opposition vigilante, résolue à ancrer notre commune dans une démarche de développement durable, mais à l’écoute, sans préjugé ni posture dogmatique. Nous formulons le vœu que cette approche permette un véritable travail collectif dans l’intérêt de notre commune et de l’ensemble de ses habitants.

A noter que lors de ce Conseil, le Groupe Gleizé Renouveau s’est prononcé contre la proposition du taux des indemnités du Maire et de ses adjoints soumise au vote, considérant que la répartition proposée n’inclue pas les simples conseillers et témoigne d’une vision trop centralisée du fonctionnement du Conseil municipal.

Gleizé Renouveau et la crise sanitaire

Deux mois se sont écoulés depuis le scrutin du 15 mars, et il nous semble important de vous tenir informés de la vie et de l’action de notre collectif durant cette période.

Celle-ci a surtout été marquée par le contexte national et international lié à la pandémie de Covid-19, et aux mesures de confinement qui en ont découlé. Dans ce contexte, nous avons souhaité être utiles aux Gleizéennes et Gleizéens, tout en continuant à porter les valeurs que nous avons défendues pendant la campagne électorale.

Pour cela, sans attendre l’installation du nouveau conseil municipal, ajournée pour l’instant, nous avons décidé de nous engager dans une démarche proactive. Ainsi, dès le 21 mars, nous avons envoyé au Maire un message pour l’assurer de notre soutien dans la gestion de cette crise, et lui proposer de lui faire remonter les besoins des habitants de la commune dont nous pourrions avoir connaissance, message auquel il a répondu favorablement.
Dans ce cadre, nous avons par exemple soutenu une demande de subvention d’urgence de l’antenne locale du Secours Populaire, puis interpellé le Maire et le Président de l’Agglo sur les possibilités d’aide aux plus démunis, en particulier dans le domaine du logement. Nous avons également sollicité le Maire par écrit sur la question de la production de masques par les entreprises de l’industrie textile installées sur la commune. Suite à ce courrier, Alain Gay, conseiller municipal, et Emmanuel Dupit, tête de liste, ont eu un entretien téléphonique avec le Maire, qui les a consultés sur sa décision de commander auprès des sociétés Avona et Cepovett des masques destinés aux services municipaux et à la population. Enfin, nous avons demandé au Maire d’être associés à la réflexion autour de la réouverture des écoles, demande restée à ce jour sans réponse.

Parallèlement, nous alimentons une communication régulière sur notre page Facebook, comme vous avez certainement pu le constater. Cette communication a été organisée en rubriques : informations officielles (émanant de la Mairie, de l’Agglo, ou de différents services de l’État), solidarités (initiatives locales ou nationales en faveur des plus démunis, des petits producteurs et commerçants locaux…), résilience (pistes de réflexion pour construire la société de « l’après Covid »), débat (portant sur des sujets en lien avec la crise actuelle)…

L’ensemble de ces actions fait l’objet d’une concertation, notamment par des conférences téléphoniques ou visioconférences hebdomadaires, qui nous permettent de continuer à faire vivre le collectif tout en tenant compte des impératifs sanitaires qui nous empêchent pour l’instant de nous réunir physiquement.

A l’issue de cette période inédite, viendra le temps de structurer Gleizé Renouveau autour d’une association. Nous ne manquerons pas de revenir vers vous pour vous proposer de contribuer à cette nouvelle étape de la vie de notre groupe.

Emmanuel Dupit, pour Gleizé Renouveau

Moratoire sur les loyers

Face à la crise sanitaire et économique qui en découle, nous avons questionné le Maire et le Président de l’agglomération Villefranche Beaujolais Saône sur la question des loyers des bailleurs sociaux.

“Monsieur le Maire de Gleizé, Monsieur le Président de l’Agglomération VBS,

La crise sanitaire sans précédent que nous traversons a pour conséquence une crise économique et sociale, à laquelle les plus défavorisés de nos concitoyens sont particulièrement exposés. Certains habitants vivent plus difficilement que d’autres un confinement indispensable, mais qui met en évidence la vétusté et l’exiguïté de leur logement. Une partie d’entre eux, déjà fragilisée sur le plan social et économique, se trouve encore plus démunie par l’arrêt de l’activité économique, et paupérisée par l’inflation de certains prix, comme ceux des denrées alimentaires, qui pèsent de plus en plus lourdement sur leur maigre budget. Des témoignages récurrents révèlent que des familles se retrouvent dans la situation de devoir choisir entre payer leur loyer et pouvoir se nourrir correctement.

Face à cette situation d’urgence, nous souhaiterions que les collectivités territoriales puissent également jouer un rôle actif. Nous ne sommes à ce jour pas informés des initiatives déjà prises par les exécutifs locaux. Il nous semble que ceux-ci pourraient solliciter avec détermination les bailleurs sociaux, afin qu’ils appliquent un moratoire sur les loyers, comme cela se fait un peu partout en France et en Europe. En complément, il nous semble nécessaire de mettre en place des aides directes pour les ménages les plus précarisés : bons ou colis alimentaires, aides financières pour le paiement des charges locatives, etc.

Monsieur le Maire, Monsieur le Président de l’Agglomération, nous nous tenons à votre disposition pour échanger à ce sujet. D’ici-là, nous vous prions d’agréer nos salutations républicaines.

Emmanuel Dupit, chef de file des élus de l’opposition Gleizé 2020
Alain Gay, chef de file des élus de l’opposition Gleizé 2014”

Réouverture des écoles : Gleizé Renouveau écrit au Maire

Monsieur le Maire,

La réouverture des écoles maternelles et élémentaires à compter de la semaine du 11 mai, annoncée par le Président de la République et le Gouvernement, suscite de nombreuses inquiétudes de la part des familles comme des personnels, et soulève de nombreuses questions quant à sa mise en œuvre sur le terrain, en application du protocole sanitaire rendu public le 1er mai par le Ministère de l’Education Nationale.

Ce protocole identifie plus précisément un nombre conséquent de facteurs-clés qui conditionnent la réouverture des établissements, dont la plupart relèvent, au moins en partie, de la compétence de la commune :
– l’évaluation des capacités d’accueil de l’établissement compte-tenu des contraintes liées au respect de la distanciation sociale
– la définition de protocoles d’organisation des différents aspects du fonctionnement de l’école (nettoyage, demi-pension, consignes sanitaires, gestion des flux de circulation, intervention d’agents municipaux ou d’entreprises extérieures…)
– la mise en œuvre d’un plan de communication à destination des familles pour les informer de l’organisation retenue
– le dimensionnement et le réapprovisionnement régulier en matériels nécessaires au respect des préconisations sanitaires (savon liquide,  gel hydro-alcoolique, serviettes en papier jetable,  lingettes désinfectantes, désinfectant virucide conforme à la norme EN 14476, kit de nettoyage des bureaux et équipements informatiques)

Face à cette situation inédite, et dans l’esprit constructif dont nous avons témoigné dès le début de cette crise sanitaire, nous souhaiterions être associés à la réflexion autour de la réouverture des écoles de notre commune (sa faisabilité, et le cas échéant son organisation), selon les modalités permises par la loi d’urgence sanitaire.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, nos salutations républicaines.

Emmanuel Dupit, pour Gleizé Renouveau

école